1. Immobilier
  2. Actualités immobilières à REIMS
  3. Les frais annexes lors d’un achat immobilier

Les frais annexes lors d’un achat immobilier

Publié le 24/07/2022

Lors d’une acquisition, il y a bien sûr le prix d’achat du bien que l’on veut acquérir, mais pas seulement. En effet, il existe des frais annexes qu’il est important d’intégrer à son budget avant de se lancer.

 

  • Les frais de notaire 

Pour commencer, vous devrez vous acquitter des frais d’acquisition, appelés “frais de notaire”. Toute transaction immobilière doit être supervisée par cet officier public, dont la mission est d’attester de l’authenticité des actes de propriété. Le notaire prélève donc un pourcentage de la valeur du bien à la fois pour sa propre rémunération et pour payer les différentes taxes dues à l’Etat et aux collectivités territoriales dans toute transaction immobilière (taxe communale additionnelle, prélèvement pour frais d’assiette et de recouvrement du droit départemental…). Ces frais représentent environ 7 à 8% du prix de vente pour un logement ancien et 2 à 3 % pour un logement neuf. 

 

  • Les frais d’agence 

Dans un contexte de marché immobilier en pleine ébullition, il est plus que conseillé de faire appel à un professionnel pour faire les recherches de son bien, évaluer le juste prix, sécuriser les ventes ou encore gérer la partie juridique et administrative. Les frais d’agence représentent environ 7% du prix de vente du bien. 

 

  • Les frais de raccordement 

En cas de projet de construction de votre maison, des coûts supplémentaires sont à prendre en charge :

  • frais de raccordement au réseau d’assainissement, d’électricité et de gaz,
  • mise en place du réseau Internet,
  • frais de géomètre pour mesurer le terrain,
  • taxe d’aménagement...

 

  • Les coûts de crédit 

Dans le cas où vous optiez pour un crédit immobilier pour financer votre acquisition, sachez que les coûts de crédit, qui s’ajoutent au montant emprunté, incluent les intérêts bancaires, les frais de dossier et l’assurance (obligatoire) du prêt. Ces trois éléments sont négociables auprès des banques, mais ils représentent tout de même une enveloppe importante.

 

  • La taxe foncière 

La taxe foncière est une taxe qui doit être payée par tous les propriétaires. Lorsque vous négociez l’achat d’un bien immobilier, le vendeur peut vous demander le paiement de la taxe foncière au prorata de la période où vous serez propriétaire du logement à partir du 1er janvier de l’année en cours. Ce point précis doit être inscrit dans l’acte authentique de vente.

 

  • Les frais de déménagement

Enfin, il faut évidemment penser aux frais de déménagement. Les postes de dépenses sont nombreux : achat des cartons et du matériel d’emballage, location d’un véhicule, frais de péage et d’essence, réservation de places de stationnement à l’arrivée…

 

CENTURY 21 - Espace Conseil

250 avenue de Laon 51100 REIMS

03.26.02.21.21

espace.csoneil@martinot-immobilier.fr

 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous